Eugène Minkowski : Vers une cosmologie

Épuisé depuis de longues années, Vers une cosmologie revoit le jour. Eugène Minkowski, médecin psychiatre et philosophe, nous propose, au fil de 24 fragments, un voyage philosophique pour le moins frappant. Ces textes, datant pourtant de 1936, ne sont pas sans faire écho au présent, tant ils nous plongent au cœur d’une expérience vivante et vitale. Dans une époque où l’humain disparaît et se voit réduit par diverses entreprises, la cosmologie qu’Eugène Minkowski déploie apparait comme un véritable souffle faisant droit à l’immédiateté du contact vital avec la réalité. Nous sommes ainsi conduit, tout au long de cet ouvrage, dans une longue quête qui n’est autre que celle du sens de la vie, et dont le chemin semble conduire vers une cosmologie :
« La science dissèque, oppose, procède par abstractions, généralise. À son contact la vie s’immobilise, file entre ses doigts. La science ne peut concevoir qu’un seul mouvement : le déplacement des corps dans l’espace, et ce mouvement elle le décompose encore en positions successives et le traduit par des courbes, par du statique. De tout ce à quoi elle touche elle fait de l’immobile, de la nature morte.
Pourtant tout autour de nous le monde retentit de mille mélodies, exhale mille parfums, s’anime de mille mouvements qui font tressaillir et palpiter tout notre être, et nous participons à cette vie, si intense, si nuancée, encore qu’impalpable. C’est cette vie, à laquelle nous venons puiser nos forces et notre raison d’être, que nous voudrions aussi connaître, en cherchant à saisir sur le vif, à discerner, à différencier les divers mouvements, les qualités dynamiques dont elle se compose, pour étudier ensuite leurs affinités particulières, les enchaînements auxquels ils donnent lieu. C’est là le but que poursuit la cosmologie. Ayant pour objet les mouvements communs à l’âme humaine et à la nature, (…) elle ne peut qu’animer tout ce à quoi elle touche. Même toute « nature morte » devient vivante à son contact, nous révèle le sens de la vie, de l’homme, du cosmos. » (E. Minkowski)
Suivi d’une étude de Renaud Barbaras sur la cosmologie d’Eugène Minkowski.

 

Les éditions des Compagnons d’humanité – Bibliothèque de l’existence
390 pages – 12 × 19 × 1,9 cm
ISBN 978-2-493296-00-9 – octobre 2021
Posted in Brèves, Philosophie contemporaine and tagged , , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).