Ferdinand Alquié : Le désir d’éternité

« L’éternité est le propre de ce qui est hors du temps. Mais il faut alors reconnaître que, d’une telle éternité, nous ne pouvons former nulle idée positive, et que nous trouvons en nous une exigence d’éternité plus qu’une notion d’éternité. Tout contenu de conscience effectivement donné est temporel. Et pourtant, toute conscience humaine désire l’éternité. Cela lui serait-il possible si elle ne la concevait en rien, si l’éternité ne lui était, de quelque façon, présente ? Qu’est donc l’éternité ? »

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .