Ferdinand Alquié : Leçons sur Spinoza

«Spinoza veut un salut total ; il veut le bonheur, la liberté, la paix, l’éternité atteints en ce monde, et dès ce monde.
En ce sens, qu’est-ce que l’Éthique? L’Éthique, c’est l’énoncé de l’ensemble des conditions a priori, si je peux dire, nécessaires pour que ce bonheur, ce salut de l’homme, puisse être réalisé dans le monde mathématique, scientifique que Spinoza croit être le vrai monde.
Car Spinoza est d’abord convaincu que les idées religieuses ne sont que des erreurs, et que la vérité est mathématique. Il est convaincu que la nature dans laquelle nous vivons est une nature mathématisée. Et c’est pourquoi toutes les notions qu’il met en jeu sont en grande partie des notions polémiques, des notions critiques, qui débarrassent l’idée de Dieu et l’idée de l’homme de toutes les illusions qui y sont jointes.»

Posted in Philosophie moderne and tagged , , .