François Jullien : Figures de l’immanence

Figures de l’immanence

Le Yi king ou Classique du changement est le livre de fonds de la civilisation chinoise. Il est né du tracé de deux marques simples, un trait continu et un trait discontinu (yang et yin), exprimant la polarité à l’œuvre dans tout processus. Il s’agit au départ d’un dispositif opératoire servant à la divination en même temps que de combinatoire, se développant en figures, révélant la régulation à détecter dans toute situation.

En s’appuyant sur la lecture de Wang Fuzhi, grand penseur chinois du XVIIe siècle, François Jullien montre les effets de cohérence constitués au fil du texte qui commente ces figures et en y suivant les variations de l’immanence.

Car le Yi king prétend rendre le monde intelligible sans recourir ni au mythe ni au discours, en passant à côté à la fois de l’Être et de Dieu.

François Jullien se propose ainsi de retirer le Yi king des mains des gourous pour l’ouvrir à un usage philosophique.

François Jullien

Titulaire de la chaire sur l’altérité au Collège d’études mondiales de la FMSH. Son travail est traduit dans quelque vingt-cinq pays.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , , .