François Jullien : Les transformations silencieuses

Philosophe et sinologue, professeur à l’Université Paris-Diderot et membre de l’Institut universitaire de France, François Jullien dirige l’Institut de la pensée contemporaine. Son travail est traduit dans une vingtaine de pays.

” Grandir, vieillir ; mais également l’indifférence qui se creuse, jour après jour, entre les anciens amants, sans même qu’ils s’en aperçoivent ; comme aussi les Révolutions se renversant, sans crier gare, en restauration, ou bien le réchauffement de la planète ; ou encore l’érosion des croyances et jusqu’à l’évolution de nos mots : autant de modifications qui ne cessent de se produire ouvertement devant nous, mais si continûment et de façon globale, de sorte qu’on ne les perçoit pas. Mais on en voit soudain le résultat – qui nous revient en plein visage.
Or si cette transformation continue nous échappe, c’est sans doute que l’outil de la philosophie grecque, pensant en termes de formes déterminées, échouait à capter cette indétermination de la transition.
De là l’intérêt à passer par la pensée chinoise pour prêter attention à ce même : celui de ” transformations silencieuses ” qui, sous le sonore de l’événement, rendent compte de la fluidité de la vie et éclairent les maturations de l’Histoire tout autant que de la Nature.
De notion descriptive, on pourra alors en faire un concept qui se retourne en opérateur ; et, face à la pensée du but et du plan, qui a tant obsédé l’Occident, se découvre un usage stratégique, comme aussi politique. ”

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .