Gaston Berger : Les conditions de l’intelligibilité et le problème de la contingence

Cet ouvrage constitue l’édition inédite du mémoire de maîtrise en philosophie que Gaston Berger défendit en février 1925. Il s’agit de la première interrogation du philosophe à l’origine de la prospective. Berger y montre que, pour comprendre le monde qui nous entoure, l’explication déterministe proposée par la science n’est pas suffisante, qu’elle se heurte à des impossibilités et à des contradictions et que seule l’acceptation de la contingence ouvre la voie à la liberté et à l’action efficace de l’homme.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .