Georges Liébert : Nietzsche et la musique

Avant de se consacrer à la philosophie, Nietzsche composait. Le philosophe a fait oublier le musicien. Pourtant, sans être jamais des chefs-d’œuvre, ses nombreuses pièces pour le piano et ses lieder méritent d’être connus. Outre que ces morceaux, parfois, ne manquent pas de charme, ils jettent une lumière particulière sur sa personnalité et suggèrent des rapprochements entre le compositeur et l’écrivain. Mais la musique occupe aussi une très grande place dans l’œuvre philosophique de Nietzsche. Pour comprendre sa pensée, il est au moins aussi important de connaître Tristan, Parsifal et les principaux écrits théoriques de Wagner que les œuvres de Schopenhauer, Kant et Heidegger.
Philosophe parce que musicien : tel est le Nietzsche, peut-être imprévu, qui ressort de ce livre et sa pensée prend par là une cohérence à laquelle nous n’étions pas habitués.

Posted in Philosophie moderne and tagged , .