Gilbert Simondon : Sur la philosophie (1950-1980)

Le fil directeur de ce recueil d’inédits est la pensée philosophique, son développement, sa portée et la tâche qui lui incombe, Gilbert Simondon apparaît comme l’homme d’une philosophie aussi exigeante, lucide et probe, que soucieuse du réel. C’est quand la pensée est vraiment réflexive qu’elle peut éclairer l’action, contribuer à donner des normes, se faire vraie morale et vraie politique par-delà les mythes et les partis pris sclérosants.
Dans ce but, la philosophie doit penser la science et ses problèmes, s’interroger sur sa propre histoire, elle doit penser ses modèles et ses matières, reconsidérer le rapport de l’homme au réel et à lui-même en ce point central de la relation au monde qu’est la technique. On découvre ici comment la pensée de la technique peut se faire théorie de l’acte, du jugement moral et de la politique, en particulier à la lecture de quatre inédits du Mode d’existence des objets techniques, introduisant à une philosophie transductive.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *