Guillaume Fagniez et Sylvain Camilleri (dir.) : Dilthey et l’histoire

Wilhelm Dilthey (1833-1911) est l’un des grands précurseurs de l’herméneutique et de la phénoménologie du XXe siècle. Mais il est aussi l’auteur d’une œuvre originale, qui se déploie tout entière à partir de la détermination de l’homme comme « être historique ». Son œuvre entend d’abord réaliser le programme d’une « critique de la raison historique » : réflexion sur les conditions du savoir historique, elle est en quête d’un fondement autonome des sciences de l’esprit. Elle tente également – et plus décisivement – de tirer toutes les conséquences de l’historicité de l’homme à l’horizon d’une « philosophie de la vie ». À égale distance d’un historicisme sceptique et d’une philosophie dogmatique de l’histoire, la pensée de Dilthey recherche une articulation originale des rapports entre histoire et philosophie. Au coeur de cette dernière se trouve une anthropologie historique dont les voies tant herméneutiques que critiques sont aujourd’hui à redécouvrir.

Ont participé à ce volume : S. Camilleri, A. Dewalque, G. Fagniez, J.-Cl. Gens, S. Jollivet, R. A. Makkreel, F. Rodi, G. Scholtz et G. Van Kerckhoven

Vrin – Annales de l’institut de philosophie de l’université de Bruxelles
196 pages – 13,5 × 21,5 cm
ISBN 978-2-7116-2718-9 – octobre 2016

Posted in Philosophie moderne and tagged , .