Henri Bergson : La conscience et la vie

Bergson a marqué l’importance de certains de ses « essais en conférences », en les rassemblant dans deux recueils : L’énergie spirituelle en 1919, La pensée et le mouvant en 1934. Il faut donc tout à la fois replacer ces écrits dans ses recueils (et dans l’ensemble de son œuvre) et les lire pour eux-mêmes. Dans La conscience et la vie (1911), il s’agit d’établir avec précision une analogie et des « recoupements » entre ces deux ordres, qui préservent la singularité de chacun d’eux, mais qui montrent aussi en quoi ils sont inséparables et en quoi, face aux mêmes obstacles, métaphysiques mais aussi, déjà, moraux, ils indiquent une même direction.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .