Henri Bergson : Le rêve /Fantômes des vivants

Les deux articles réunis ici touchent à des questions connexes : les formes et la nature de l’activité de l’esprit dans des situations qui ne sont pas celles de la conscience vigile ordinaire. Dans le premier (1901), Bergson rattache le rêve au retour des souvenirs suspendus par l’action dans le second (1913), il envisage les « sciences psychiques » comme l’étude systématique de ces représentations que l’action refoule d’ordinaire. Appliquant les principes de sa philosophie, il rencontre ainsi, dans un cas (et implicitement), des pensées contemporaines comme celle de Freud et, dans l’autre, des « recherches psychiques » qui ne se voulaient pas occultes, mais scientifiques, et connaissaient alors leur heure de gloire.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .