Henri Focillon : La vie des formes

« L’œuvre d’art est une tentative vers l’unique, elle s’affirme comme un tout, comme un absolu et, en même temps, elle appartient à un système de relations complexes […]. Elle est matière et elle est esprit, elle est forme et elle est contenu […]. Elle est créatrice de l’homme, créatrice du monde et elle installe dans l’histoire un ordre qui ne se réduit à rien d’autre. »
Un Éloge de la main complète ce texte. « La main arrache le toucher à sa passivité réceptive, elle l’organise pour l’expérience et pour l’action […]. Elle se mesure avec la matière qu’elle métamorphose, avec la forme qu’elle transfigure. Éducatrice de l’homme, elle le multiplie dans l’espace et dans le temps. »

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .