Iraj Nikseresht : Kant et la possibilité des jugements synthétiques a priori

L’entreprise Kantienne est avant tout une réflexion critique sur les limites de la science : “que puis-je savoir ?” Mais cette réflexion critique est elle-même, chez Kant, une science ou la science de notre pouvoir de connaître : la “connaissance de l’ignorance de la raison, qui n’est possible que par la critique de la raison elle-même, elle est donc une science”. La question se pose alors de savoir sur quoi elle peut être fondée.

Posted in Philosophie moderne and tagged , .