Jacob Taubes : “Le temps presse” : du culte à la culture

Ce recueil présente la pensée de Jacob Taubes (1923-1987) à travers des textes écrits durant trente ans. Il illustre ses différents domaines d’intervention polémique, de la théologie à la psychanalyse, en passant par la philosophie de l’histoire, de Nietzsche à Freud en passant par Gershom Scholem ou Carl Schmitt. Ainsi s’esquisse une philosophie de la culture dans son rapport d’opposition au culte. Le moteur qui lui donne son impulsion est la Gnose et la vision apocalyptique selon laquelle le futur est destruction du présent : la pensée du temps est pensée de l’état d’exception.

« Pour le dire de manière ramassée, la définition, donnée par la philosophie classique, de ce qu’est le Monde, de ce qu’est le Temps, et qui a dominé d’Aristote à Hegel, a manqué un point, abordé par Heidegger, mais qu’il n’a pas bien saisi, à savoir la signification de l’Être et du Temps comme Délai. C’est là un héritage de la vision apocalyptique … Cela implique des conséquences pour l’économie et, au fond, pour toute la vie. Il n’y a pas d’éternel retour, le temps ne permet aucune insouciance, mais il est tourment, le temps presse. »

Introduction d’Aleida et Jan Assman et Wolf-Daniel Hartwich.

Traduit de l’allemand par Mira Köller et Dominique Séglard

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .