Jacques Derrida : La voix et le phénomène

«?Le langage n’est-il pas d’abord cela même en quoi pourraient sembler s’unir la vie et l’idéalité ? Or nous devons considérer d’une part que l’élément de la signification – ou la substance de l’expression – qui semble le mieux préserver à la fois l’idéalité et la présence vivante sous toutes ses formes est la parole vivante, la spiritualité du souffle comme phonè? et que, d’autre part, la phénoménologie, métaphysique de la présence dans la forme de l’idéalité, est aussi une philosophie de la vie.?»
Le travail phénoménologique de Derrida passe par une remise en question et un dépassement des travaux d’Husserl.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , , , .