Jean-François Bossy : La philosophie à l’épreuve d’Auschwitz. Les camps nazis, entre Mémoire et Histoire

Cet essai se donne comme une tentative pour approcher au plus près l’onde de choc totalitaire enregistrée par les récits et témoignages sur les camps nazis. Il explore les zones de repli ou de recul de la pensée devant l’indicible, les embarras de la posture savante quand elle doit rendre compte de la froide « organisation de la terreur », la compromission de nos sociétés de la démocratie restaurée avec la catastrophe du siècle qui s’est éteint. Quelques leitmotivs inusables se trouvent ici consignés et soumis à la critique : le couplage contre-nature entre civilisation et barbarie, la fonction centrale de l’espace-camp sur le territoire de la modernité, les capacités de résistance de l’homme aux situations de l’extrême, la banalité du mal ou l’indifférence des bourreaux, la figure du survivant…

Posted in Philosophie Politique and tagged .