Jean-Louis Chédin : La division ontologique

La dualité objectif-subjectif constitue pour le dualisme une structure a priori par essence : ceci se vérifie aussi bien avec le couple contemporain de l’en-soi et du pour-soi qu’avec, sur une autre base, le couple cartésien de la chose étendue et de la chose pensante. Dans le champ théorique actuel, règne de facto un double monisme juxtaposé, qui se partage entre le réductionnisme phénoménologique et celui du néomatérialisme, aussi systématiques l’un que l’autre.
Aussi la difficulté générale inhérente au dualisme, loin de disparaître avec cette scission, a-t-elle pris une forme nouvelle. Au lieu de se réduire à une expérience subjective pure (comme dans la phénoménologie) ou à la seule expérience objective (dont se réclame l’explication néomatérialiste), l’auteur du présent essai explore une voie nouvelle pour interpréter la dualité du côté de l’ontologie, grâce à une division préalable et proprement ontologique. La détermination du fondement de cette dualité ne doit plus relever de l’expérience (toujours particulière) mais d’une déduction plus générale.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .