Jean-Marc Ghitti : Passage et présence de Simone Weil. Etat des lieux

Si la plus importante figure philosophique du vingtième siècle était une femme, ce serait Simone Weil (1909-1943), comme on commence à le discerner aujourd’hui.
Pour comprendre Simone Weil, on ne peut ni ignorer sa vie, ni la réduire à sa biographie. En parcourant les lieux par où elle est passée, ce livre tente de reconstituer le chemin intellectuel et spirituel de Simone Weil. À chaque lieu, qui constitue un moment mental, est attaché un questionnement majeur de son œuvre, si bien qu’à la fin la pensée de la philosophe apparaît dans sa globalité : c’est d’abord une philosophie de l’esprit où le miracle de la pensée tient dans le mystère des inspirations qui nous traversent. Mais Simone Weil ne peut suivre le fil de ses pensées que si elle se confronte à l’actualité de son époque, de 1929 à 1943, et qu’à travers les milieux sociaux très différents où elle sème le trouble (du syndicalisme à la France libre de Londres, en passant par le monde des usines, la guerre d’Espagne, l’exode de Juifs français) et les rencontres qu’elle fait. C’est une pensée à la fois très intérieure (mystique même) et complètement ouverte aux problèmes éducatifs, médiatiques, économiques, sociaux, politiques et géopolitiques d’une tranche d’histoire que ces pages essaient de reconstruire à partir de la géographie concrète que sa vie dessine. Cependant, l’ouvrage refuse d’enfermer Simone Weil en son temps et prend le risque d’actualiser sa pensée en interrogeant ce que sont devenus les campagnes, les villes et les pays qu’elle a traversés, jusqu’à faire un état des lieux de la France d’aujourd’hui.
Une lecture des lieux à partir de sa pensée ; une lecture de sa pensée à travers les lieux.

Jean-Marc Ghitti est docteur en philosophie (Université de Nice) et a été professeur agrégé, notamment au Puy-en-Velay. Fondateur et président de l’association « Présence philosophique au Puy », il est l’auteur d’essais et de textes littéraires (romans, poèmes). Il a orienté ses recherches vers une philosophie du lieu et de l’inspiration.

Posted in Brèves, Philosophie contemporaine and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).