Jean-Paul Charrier : Scientisme et Occident. Essais d’épistémologie critique

Issue d’une mathématisation du monde qui trouve sa source dans la révolution galiléenne, l’idéologie scientiste, bien différente du véritable esprit scientifique, a, entre autres effets, celui de masquer les dimensions historiques, sociales et culturelles des sciences qui, depuis le 17e siècle, sont les vecteurs de l’occidentalisation du monde. La critique qu’en fait l’auteur a pour objet d’en faire apparaître la dimension ethnocentrique : celle-ci prête à la culture technoscientifique les attributs de l’universalité fondée sur les normes d’une rationalité sans rivage.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .