Jean Tellez (dir.) : Introduction à la pensée d’André Comte-Sponville

Qu’est-ce qu’être moderne aujourd’hui ? On s’y perd entre les Modernes, les Antimodernes, les Postmodernes et même les Hypermodernes 1 Ne serait-ce pas, comme le suggère André Comte-Sponville, être d’aujourd’hui, tout simplement ? Le présent est le seul lieu du bonheur et de l’action. II permet seul une sagesse pour notre temps. On sera peut-être surpris de constater que cette sagesse voisine avec le désespoir. Mais c’est un ” gai désespoir “, qui donne des forces et nous révèle notre capacité au bonheur. II n’a rien à voir avec ce qu’on appelle aujourd’hui le ” désenchantement “. Il ne justifie aucun nihilisme, aucun renoncement. II nous libère de nos illusions, mais n’en donne que plus d’importance aux idéaux des Lumières : rationalisme, émancipation, humanisme, laïcité, démocratie. Il est la clé d’une pensée qui sait défendre vigoureusement des valeurs, sans en faire des absolus. Cette pensée toute en nuances, et cependant tournée vers l’action, est celle d’André Comte-Sponville, dont on propose ici, pour la première fois, une présentation d’ensemble. Un entretien avec André Comte-Sponville complète cette présentation.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .