Jeanne Hyvrard : Essai sur la négation de la mère

Un manque mine nos sociétés depuis les Temps Modernes, il est ici interprété comme le refoulement, comme l’oubli absolu du lien primordial avec la mère ; sur cet abandon prospèrent le totalitarisme, le négationnisme et le révisionnisme, trois versions de l’instrumentalisation de la mémoire occultée de la mère. Ressaisir ce laissé-pour-compte de notre philosophie, mettre en lumière ses implications psychologiques, économiques, juridiques et sociales est le projet qui anime les pages de cet essai philosophique.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .