Lord Shaftesbury : Lettre sur l’enthousiasme

Angleterre, 1708, alors que les autorités craignent un retour des violences religieuses avec l’arrivée des Huguenots, et sont tentées de prendre des mesures répressives, le comte de Shaftesbury propose une solution originale : ce n’est pas par la persécution que l’on met fin à l’« enthousiasme », c’est-à-dire au fanatisme, mais par la liberté de penser et de rire. Par ce plaidoyer pour la tolérance et contre les passions tristes du dogmatisme religieux, Shaftesbury annonce le Romantisme, autant qu’il fraie la voie aux Lumières, en appelant à l’enthousiasme plus noble et plus rationnel des héros, des poètes et des philosophes.

Posted in Philosophie moderne and tagged .