Max Henri Vidot : L’humanisme éthique et ses fondements historiques

Avec ce livre, l’humanisme change de visage. Jusqu’à présent, il manquait de vigueur puisqu’il n’empêchait ni les atrocités ni les dictatures. Or voici que l’on propose au lecteur une conception autrement ambitieuse, faisant certes toujours confiance à l’homme, mais privilégiant son niveau le plus noble, fait “d’excellence”, et visant l’idéal du Bien et du Bon, la “quintessence”. L’auteur démontre ensuite que l’humanisme est de partout et de toujours. C’est la condition humaine qui est rénovée, valorisée, stimulée.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .