Maxence Caron : Pages. Le Sens, la musique et les mots

Recueil de textes de littérature, de musique, de philosophie, ce livre en contient plusieurs de diverses formes, brefs ou longs, et de différentes tonalités, mais tenus par la cohérence d’une unique question : la manifestation de l’Essentiel au coeur de l’art. De Bach à Brahms, de Mozart à Mahler, de Chopin à Strauss, de Beethoven à Bruckner, de Rimbaud à Céline, de Joseph de Maistre à Valéry, de Hegel à Gracq, de Pascal à Nietzsche et Heidegger, on n’y trouvera guère d’opinions communément admises sur ces sujets qui apparaissent ici comme autant de variations sur le thème de l’Unique. À rebours de ce que dogmatise le relativisme d’époque, Maxence Caron montre, en une langue aussi musicale que son contenu, comment la liberté inscrite au sein de l’oeuvre d’art fait de celle-ci l’expression d’un Sens universel qui relie l’homme à la Vérité. Découvrant le centre caché dont rayonne mainte littérature ou mainte partition que l’on croit connues, bouleversant les approches littéraires ou musicologiques contemporaines, l’auteur fait vibrer dans l’infini d’un même espace de résonance, le Sens, la musique et les mots.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , , .