Monique Charles : Apologie du doute. Réflexions sur les temps passés et actuels

Monique Charles qui, pour ce qui est du style, serait quelqu’un entre La Bruyère et Céline, donc littérairement inclassable, mais terriblement efficace. C’est vivant, buissonnier, digressseur. De l’expérience, de la faconde, du souffle. Des réflexions intéressantes sur le deuil, l’amour, les rapports entre les sexes, le couple, le mariage, le problème du Mal , la douleur, le désir, les passions, la psychologie du Tueur…

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .