Monique Dixsaut (dir.) : Lectures de Platon

Pour chaque volume de la collection Lectures de…, l’éditeur a fait appel aux universitaires les plus éminents dans le souci d’offrir au public francophone un ensemble d’études — hors de tout parti pris — sur les principaux philosophes de l’Antiquité à nos jours.
On trouvera dans ce Lectures de Platon une diversité d’interprétations liées à différents choix méthodologiques. Des lectures « analytiques » voisinent avec des lectures « contemplatives » et quasi mystiques, des partisans d’un système caché de doctrines non écrites côtoient des philologues qui tiennent pour préalables indispensables les décisions quant à la chronologie des oeuvres écrites, mais un trait commun se dégage avec évidence, à savoir que lire Platon, c’est être sensible aux risques pris, à la diversité des chemins frayés, aux « digressions » qui se révèlent être les seules voies possibles, aux différences de vitesse d’une pensée déroutante que ne décourage ni petit ni grand problème, et qui reconnaît dans sa liberté la condition de sa rencontre avec la vérité. La nature du texte de Platon possède cette singulière puissance : forcer chacun, quand il s’efforce de l’interpréter, à dévoiler la manière dont il se représente ce que c’est que penser, et, au-delà, à révéler ce qu’il attend de la philosophie.

Posted in Philosophie antique and tagged , .