Myriam Bienenstock (dir.) : Héritages de Franz Rosenzweig. «Nous et les Autres»

Si l’œuvre de Franz Rosenzweig (1886-1929) est mieux connue en France depuis les travaux pionniers d’Emmanuel Levinas, puis de Stéphane Mosès, et la traduction de son grand œuvre, L’Étoile de la Rédemption, par Alexandre Derczanski et Jean-Louis Schlegel en 1982, des pans entiers de sa pensée restent encore à découvrir. La publication d’une partie des Actes d’un colloque international, tenu à Paris en 2009, permet d’insister plus particulièrement sur les figures du « Nous » et des « Autres », à la fois dans leurs implications politiques – annonçant une “philosophie de l’altérité” –, mais aussi intimes, tout particulièrement à travers les extraordinaires correspondances “philosophiques et amoureuses” qu’il a entretenues avec Margrit “Gritli” Huessy et Eugen Rosenstock, et dont témoigne le dialogue inédit entre le corps et l’âme, dédié à Gritli, qui clôt ce volume.

Ouvertures. Myriam Bienenstock : Sartre, ou Rosenzweig? À propos de la réception de Franz Rosenzweig en France – Steven Katz : Quelques réflexions sur Franz Rosenzweig.
I. Nous et les Autres. Irene Kajon : Societas in exteriore homine. Le problème de la construction du « Nous » chez Rosenzweig. Wolfdietrich Schmied-Kowarzik : Différenciations du « Nous » chez Rosenzweig. – Bernhard Casper : La temporalisation « des Nous ». – Heinz-Jürgen Görtz : «Le Jour du monde du Seigneur». Nous et les Autres dans la conception philosophico-théologique de Rosenzweig. – Jean-François Marquet : L’articulation des personnes dans la pensée de Franz Rosenzweig. – Donatella Di Cesare : L’expression du duel dans la Rédemption. À propos de la généalogie du «Nous» chez Rosenzweig. – Emilia D’Antuono : Entre paganisme et révélation. Généalogie de l’intersubjectivité dans L’Etoile de la Rédemption. – Myriam Bienenstock : Assimilation – dissimilation. Rosenzweig sur l’école.
II. Politiques de l’histoire. Irene Abigail Piccinini : Hermann Cohen et Franz Rosenzweig : deux modèles d’identité juive dans la pensée de Leo Strauss. – Florian Nicodème : L’événement historique : une matrice de communauté élargie ? – Robert Gibbs : La grammaire des lois. – Michael Zank : Les conceptions politiques de Rosenzweig.
III. La parole de l’amour. Sonia Goldblum : l’échec du dialogue. Figures de l’altérité dans les lettres de Rosenzweig à Margrit et Eugen Rosenstock. – Jean Greisch : « Ein schrecklich unverständliches Dreieck ». Franz Rosenzweig, Margrit Huessy, Eugen Rosenstock et la genèse de L’Étoile de la Rédemption.
Inédit de Franz Rosenzweig. Le «Gritlianum ». Un dialogue entre le corps et l’âme.

Myriam Bienenstock est professeur des Universités en Philosophie à l’Université François Rabelais de Tours. Elle est également présidente de la “Société Rosenzweig international”. Elle a publié récemment Cohen face à Rosenzweig. Débat sur la pensée allemande, chez Vrin et elle a traduit et présenté les Leçons sur la philosophie de l’histoire de Hegel (Livre de Poche).

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .