Myriam Revault d’Allonnes : Ce que l’homme fait à l’homme

Une étude sur la virtualité toujours présente du mal politique. Pour comprendre le présent de ce mal, il faut rouvrir le passé, remonter notamment au mal radical selon Kant, ou aux liens entre le tragique et la capacité d’institution politique chez Aristote. Se dégage alors une longue tradition : celle d’une humanité dénuée de toute prétention à l’innocence, rendue au mal de sa liberté

Posted in Philosophie Politique and tagged .