Olivier Boulnois et Isabelle Moulin (éd.) : Le beau et la beauté au Moyen Age

Est-il légitime de parler d’une « esthétique » au Moyen Âge? Comment l’homme médiéval articule-t-il son expérience du beau et sa conception de la beauté? Y a-t-il un langage commun entre le discours sur la beauté et la beauté des œuvres? Choisissant le parti de délaisser un concept moderne qui ne s’applique qu’imparfaitement au statut de la beauté au Moyen Âge, cet ouvrage présente différents « lieux » historiques, philosophiques et théologiques du discours sur la beauté avant d’en montrer la pertinence dans les œuvres monumentales (architecture et sculpture), la musique, les vitraux et les icônes.

Ont participé ce volume : D. Alibert, H. Anzulewicz, G. Aslanoff, O. Boulnois, F. Cassingena-Tréverdy, F. Meunier, K. Mitalaité, I. Moulin, D. Poirel, F. Schuler-Lagier, Ph. Sers, L. Solignac, A. Speer, A. Vasiliu et O.-Th. Venard.

Vrin – Publications de l’Institut d’Études Médiévales de l’Institut Catholique de Paris
360 pages – 13,5 × 21,5 cm
ISBN 978-2-7116-2835-3 – novembre 2018

Posted in Brèves, Philosophie médiévale and tagged , , .