Olivier Dekens : Claude Lévi-Strauss

Claude Lévi-Strauss (1908-2009), père de l’anthropologie structurale, est le plus célèbre des inconnus. Célèbre pour avoir, par sa longévité et l’ampleur de son œuvre, marqué l’ensemble de la vie intellectuelle du XXe siècle, il nous est devenu inconnu, par l’oubli dans lequel nous sommes tombés des grands axes qui l’ont organisée.
Comment comprendre la singularité des thèses de Lévi-Strauss sans avoir une idée de ce qu’est le structuralisme ? Comment saisir la spécificité de son œuvre sans disposer d’une connaissance des disciplines et courants avec lesquelles elle entre en débat : la philosophie, la linguistique, la psychanalyse, le marxisme ou l’existentialisme ? Comment, enfin, donner toute sa portée aux prétentions scientifiques de l’anthropologie structurale quand on réduit les sciences humaines à une perception de la réalité sociale ?
L’ambition de cet ouvrage est de répondre à ces questions par une traversée des textes de Lévi-Strauss, des Structures élémentaires de la Parenté à La Potière jalouse en passant par Tristes tropiques, La Pensée sauvage, Le Cru et le Cuit et Le Regard éloigné.
Il s’agira de comprendre finalement pourquoi Claude Lévi-Strauss peut-être considéré comme philosophe malgré lui, en tant que scientifique produisant de la philosophie par les moyens qu’il met en place pour mieux s’en écarter.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , , .