Parménide : Poème

S’installant dans la couche linguistique et poétique sous-jacente du discours de Parménide, le commentaire de Magali Année, Énoncer le verbe être, est résolument linguistique et laisse donc de côté toutes considérations « métaphysiques », aussi bien purement ontologiques que logico-ontologiques. Poète authentique, directement relié à l’ensemble de la poésie grecque archaïque caractérisée par l’oralité de ses performances, Parménide élabore une unité linguistique très particulière, le verbe être, dont la forme la plus éminemment représentative est ἐστί, « est ». C’est sur lui que repose l’efficacité de la parole kosmologique du poète-savant.
Introduction, traduction et notes par Magali Année, agrégée de grammaire. Ses travaux de recherche portent sur les dictions poiétiques grecques de la période dite « archaïque », en particulier celle de l’élégie guerrière

Posted in Philosophie antique and tagged , .