Paul Clavier : qu’est-ce que le bien ?

De principe transcendant ou de norme objective qu’il désignait autrefois, le bien semble aujourd’hui devoir se réduire à une procédure d’agrément, dans le cadre d’éthiques minimalistes.
L’auteur décrit l’érosion du concept de bien, en propose une « grammaire philosophique », revisite la conception téléologique du bien (Aristote, Pascal), discute les rapports entre bien, devoir et liberté (Hume, Kant, Frankfurt) et reprend avec Moore et Kretzmann le problème platonicien du rapport entre bien et absolu.
Paul Clavier est maître de conférences à l’École Normale Supérieure de Paris

Posted in Histoire de la Philosophie and tagged .