Paul Gilbert : Tournants et tourments en métaphysique

L’histoire de la métaphysique est riche en tournants et tourments. Initiée par Aristote  mais avec la difficulté  de concevoir de manière univoque ce qu’elle recherche, elle semble avoir fixé son objectif au XVIIe siècle, quand fut inventé le mot «  ontologie  ». Cette invention a constitué un véritable «  tournant  » de la métaphysique en direction d’un rationalisme unilatéral.  Et c’est précisément  contre cette ontologie que se sont levés Nietzsche et Heidegger. Les « tourments » de la métaphysique aujourd’hui  naissent d’un tel tournant,  ou plutôt  d’une réaction à ce tournant sans revenir cependant aux hésitations antiques. Plutôt que d’en demeurer au stérile débat entre une métaphysique «  ontologique  » d’un côté et la phénoménologie de l’autre, ce livre tente de faire le point sur la possible et mutuelle fécondité entre la phénoménologie et la métaphysique, avec la confrontation d’auteurs aussi divers qu’Éric Weil, Emmanuel Levinas ou Michel Henry.

Posted in Brèves, Philosophie contemporaine and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).