Pierre Destrée (dir.) : Le Beau et le Bien

La beauté est-elle radicalement indépendante du bien ? Un homme peut-il être à la fois beau et veule, un roman ou un film beau et malsain ? Oui, a massivement répondu la modernité en instituant une scission tranchée entre l’éthique et l’esthétique. Aujourd’hui cette affirmation ne va plus de soi : nombre de traités récents reconsidèrent les formes infiniment variées des relations qu’elles entretiennent et Umberto Eco affirme que « ce n’est pas le Moyen-âge qui était dépourvu d’une esthétique : c’est le monde moderne qui en possède une trop étriquée ». Il faut donc reconsidérer la nature des liens du beau et du bien. Les philosophes qui, de l’Antiquité à nos jours, ont apporté des contributions magistrales à l’instruction de ce dossier complexe, peuvent nous y aider.
Cet ouvrage propose donc une histoire philosophique des rapports du beau et du bien, réunissant les contributions de spécialistes de chacun des auteurs considérés.

Posted in Histoire de la Philosophie and tagged .