Pierre Guenancia : Descartes, chemin faisant

Les douze études qui composent ce volume portent toutes sur des questions centrales du cartésianisme. Questions relatives à la connaissance du monde matériel et à la nature de l’âme, cette chose qui pense… Questions relatives à des problèmes plus ponctuels mais tout aussi essentiels, comme le jugement de Descartes sur Le Prince de Machiavel, ou les conseils donnés à la princesse Élisabeth sur la sagesse, la conduite de la vie, la nature du bonheur, la maîtrise des passions.
Ce n’est donc pas un Descartes systématique et purement spéculatif que ce livre cherche à expliquer, un Descartes déjà fait pour ainsi dire, mais plutôt un Descartes se faisant, au fil des rencontres avec les problèmes et les personnes. C’est une pensée qui n’a cessé de s’élaborer et de progresser d’une question à une autre, d’un domaine à un autre, une pensée en chemin, que cette suite d’études s’efforce de suivre au plus près de son développement et de sa progression, afin d’en montrer la puissance intacte et l’actualité toujours présente, comme on peut le voir dans les réflexions de Michel Foucault sur le sujet cartésien ou dans la réappropriation par Paul Valéry de la philosophie cartésienne à laquelle on doit l’avènement en philosophie d’un « Moi mémorable ».

Posted in Philosophie moderne and tagged , .