Pius Ondoua : Existence et valeurs, tome III : Avenirs pluriels

La nouvelle culture mondiale n’implique-t-elle pas l’utopie d’un monde translucide, maîtrisé de part en part, mais dans lequel la réalisation maximale de l’humain n’est pas forcément au rendez-vous ? Le caractère pluriel des avenirs est réaffirmation conjointe des identités et des différences et par là, promotion de l’authenticité ; cette réaffirmation ne doit-elle pas être l’utopie positive du présent qui seule peut sauvegarder l’avenir et le monde ?

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .