Plotin : Œuvres complètes. Tome II, Volume III : Traités 30 à 33

Traité 30 (III 8), Sur la contemplation ; Traité 31 (V 8), Sur la beauté intelligible ; Traité 32 (V 5), Sur l’intellect et que les intelligibles ne sont pas hors de l’intellect, et sur le bien ; Traité 33 (II 9), Contre les gnostiques

Sous la direction de : Lorenzo Ferroni, Jean-Marc Narbonne, Texte établi par : Lorenzo Ferroni, Notes de : Lorenzo Ferroni, Traduit par : Simon Fortier, Francis Lacroix, Jean-Marc Narbonne, Introduction et notes de : Kevin Corrigan, Zeke Mazur, Jean-Marc Narbonne, John D. Turner

PRÉSENTATION

Les traités 30 à 33 de Plotin comptent parmi les plus complexes et les plus fascinants du corpus des Ennéades. Considérés longtemps comme formant un unique grand traité (l’hypothétique Grossschrift), ils sont au cœur du débat de Plotin avec certains gnostiques (identifiés principalement à des séthiens platonisants), une querelle dont l’ampleur et la durée dépassent de loin ce que l’on a entrevu initialement et dont le traité 33 lui-même, intitulé Contre les gnostiques, constitue le centre premier. À partir de cet écrit, en effet, on peut se faire une idée de la nature de plusieurs débats philosophiques et théologiques dans la Rome du IIIe siècle de notre ère, peu avant que le christianisme ne commence à s’imposer dans cette partie du monde face à l’hellénisme. Mais l’ouvrage réserve aussi d’autres surprises, dont le célèbre traité 30 Sur la contemplation, une réflexion qui a inspiré des générations de penseurs à travers les âges jusqu’au romantisme notamment et qui, à lui seul, se trouve au départ de ce qu’on pourrait appeler un genre littéraire en soi, le « poème métaphysique », et dont l’interprétation fournie ici, on pourra le constater, s’avère à bien des égards neuve sinon même surprenante. Et que dire par exemple encore du Traité 31 Sur la beauté intelligible, qui renferme peut-être les propositions les plus originales dans le champ de l’esthétique depuis la Poétique d’Aristote ? En bref, un Plotin à découvrir qu’on pourrait dire ici à son meilleur, étudié et présenté par une équipe de spécialistes de provenance internationale.

BIOGRAPHIES CONTRIBUTEURS

Plotin

Plotin (205-270), né en Égypte et formé à Alexandrie par Ammonius Saccas, est considéré comme le fondateur du néoplatonisme. Il inaugura à Rome une école ou un cercle philosophique qui compta dans ses rangs notamment Amélius et le célèbre Porphyre, lequel rédigea sur lui une biographie (Vita Plotini) et contribua grandement par son édition des écrits de Plotin (Ennéades) à le faire connaître. C’est à Plotin et à son « École de Rome », que se rattache plus lointainement le néoplatonisme tardif, via l’« École d’Athènes » (Proclus) et l’« École d’Alexandrie » (Simplicius).

Lorenzo Ferroni

Lorenzo Ferroni est philologue. Ancien boursier Marie Curie du CNRS, il mène sa recherche auprès de l’Université Catholique de Leuven (Belgique).

Jean-Marc Narbonne

Jean-Marc Narbonne, Membre de la Société royale du Canada, est professeur de philosophie antique à l’Université Laval (Québec), titulaire de la Chaire de recherche du Canada en Antiquité Critique et Modernité Émergente (ACMÉ, 2015-2022), directeur du projet Partenariat international de recherche Raison et Révélation : l’Héritage Critique de l’Antiquité (CRSH 2014-2021), et directeur du projet d’édition des Œuvres complètes de Plotin aux éditions Les Belles Lettres. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont plus récemment Sagesse cumulative et idéal démocratique chez Aristote (Vrin/Pul, 2021), Démocratie dans l’Antigone de Sophocle. Une relecture philosophique (Vrin/Pul, 2021), et Antiquité Critique et Modernité. Essai sur le rôle de la pensée critique en Occident (Les Belles Lettres, 2016).

Simon Fortier

Simon Fortier est chercheur postdoctoral au FWO – Flandre, travaillant à l’Institut supérieur de philosophie de la KU Leuven. Il est l’auteur de plusieurs publications scientifiques portant sur le néoplatonisme tardif.

Francis Lacroix

Francis Lacroix a complété un doctorat en Philosophie et en Religions et systèmes de pensée, en cotutelle à l’Université Laval (Québec) et à l’École Pratique des Hautes Études (Paris). Sa thèse, qui porte le titre Plotin. Sur la descente de l’âme dans les corps. Introduction, traduction et commentaire, a reçu en 2019 une distinction au Tableau d’honneur de la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université Laval.

Kevin Corrigan

Kevin Corrigan est professeur de sciences humaines interdisciplinaires (Samuel Candler Dobbs) au département d’études sur le Moyen-Orient et l’Asie du Sud de l’université Emory à Atlanta, en Géorgie, USA. Parmi ses publications récentes, citons Love, Friendship, Beauty and the Good : Plato, Aristotle, and the later tradition, Wipf and Stock, Cascade Books, USA/UK, 2018 ; (et avec Suzanne Stern-Gillet et José Baracat, Jr), A Text Worthy of Plotinus :The Correspondence of A. H. Armstrong, Paul Henry SJ, Hans-Rudolph Schwyzer, E.R. Dodds, Jean Trouillard, Jésus Igal, Leuven : Leuven University Press, 2021.

John D. Turner

John D. Turner est décédé en octobre 2019. Il était le professeur Cotner d’études religieuses et le professeur Charles J. Mach de classiques et d’histoire à l’Université de Nebraska-Lincoln, et l’une des principales autorités mondiales sur le gnosticisme. Parmi ses nombreuses publications distinguées figure l’ouvrage extrêmement influent Sethian Gnosticism and the Platonic Tradition (Bibliothèque copte de Nag Hammadi, Québec : Presses de l’Université Laval ; Louvain-Paris : Éditions Peeters, 2001). Parmi ses publications récentes, Plotinus. Ennead VI 8, On the Free Will of the One, text, translation and philosophical commentary, Las Vegas/New York/Zurich : Parmenides Press, 2017 ((avec Kevin Corrigan).

Posted in Brèves, Philosophie antique and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).