Plotin : Traité 12, II-4

C’est une nouvelle conception de la matière qu’élabore Plotin dans ce traité atypique. Se démarquant à la fois d’Aristote, mais aussi – chose étonnante – de Platon, Plotin ne nous apprend pas tant ce que la matière est, que ce qu’elle n’est pas.

Son problème sera de rattacher la matière à ce schéma de « descente » hiérarchique qui fonde le monisme de sa pensée. Or, à cette procession de la forme on ne saurait rattacher la matière, négation de la forme, sans prendre d’importantes précautions.

La solution prônée par Plotin consiste alors à inclure la matière dans la procession en en faisant l’empreinte de ce qu’il désigne comme la matière intelligible impassible.

Posted in Philosophie antique and tagged , .