Réédition en Tel Gallimard de Leo Strauss : la persécution et l’art d’écrire

” Un homme dont la pensée est indépendante peut exprimer publiquement ses opinions sans dommage, pourvu qu’il agisse avec prudence.
II peut même les faire imprimer sans courir aucun danger, pourvu qu’il soit capable d’écrire entre les lignes. ” L’écriture entre les lignes est le sujet de cet ouvrage, sans nul doute le plus célèbre de Leo Strauss, qui traite des relations entre la philosophie et la politique à travers l’analyse de deux classiques de la pensée juive : le Guide des Égarés de Moïse Maïmonide et le Kuzari de Yéhuda Halévi, et du Traité théologico-politique de Baruch Spinoza.
Si le contexte de cet ouvrage de Strauss, écrit entre 1941 et 1948, a bien évidemment changé, les conditions d’une ” pensée véritablement indépendante ” ne semblent pas s’être améliorées. C’est pourquoi la méthode de lecture proposée par Strauss se révèle être un outil de première nécessité pour une meilleure “éducation”. Elle s’avère d’autant plus essentielle qu’elle permet de mieux comprendre l'” art d’écrire ” de cet auteur décisif.

Posted in Philosophie Politique and tagged , .