Rémi Sanvoisin : Kubrick et la musique

Chaque film de Kubrick découvre un univers sonore singulier, parfois déconcertant, source d’émerveillement sans cesse renouvelé. Les œuvres musicales se répondent, s’opposent, formant un vaste réseau symbolique dont la richesse et la subtilité fascinent. Plus qu’un accompagnement, la musique révèle; non par elle-même mais dans les rapports complexes qu’elle tisse avec l’image. Si le cinéaste marque l’histoire de la musique de film, c’est moins en suivant les traces de ses prédécesseurs qu’en recherchant de nouvelles relations entre le sonore et le visuel, en confrontant ces deux mondes opposés pour atteindre une expressivité cinématographique hors du commun. Au-delà des cadres arrêtés du langage s’ouvrent de nouveaux horizons.

Vrin – Philosophie et cinéma
136 pages – 11 × 18 cm
ISBN 978-2-7116-2556-7 – novembre 2014

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .