Revue de métaphysique et de morale : Theodor Lipps

Thedor Lipps, philosophe allemand de la fin du 19e siècle, était l’un des professeurs d’université allemands les plus influents de son époque. Très concerné par les conceptions de l’art et l’esthétique, une grande partie de sa philosophie porte sur ces thématiques. Sigmund Freud était l’un de ses fervents admirateurs, tandis que Lipps étant le principal partisan de l’idée d’inconscient. Il pensait que chaque état avait son niveau de conscience et que le rire était associé à des aspects négatifs cachés. Il a adopté les notions d’empathie ou de sympathie esthétique de Robert Vischer (Einfühlung) et partagé de nombreuses intuitions de Husserl.

Ce numéro de la RMM propose de porter un regard nouveau sur son oeuvre.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .