Richard Shusterman : L’objet de la critique littéraire

De quoi le critique littéraire parle-t-il exactement lorsqu’il s’empare d’une œuvre? Que fait-il au juste lorsqu’il en observe la forme ou le fonctionnement symbolique, en apprécie la valeur esthétique ou l’intérêt? Sur quel genre de critère de validité se fonde-t-il réellement lorsqu’il se revendique de telle ou telle école, ou opte pour une démarche particulière? Ce livre affronte une à une toutes ces questions, en choisissant de les reformuler dans la perspective et le vocabulaire propres de la philosophie analytique et des méthodes d’enquête issues du dernier Wittgenstein, ou encore d’Austin.
S’appuyant sur de grands textes critiques comme ceux de T.S. Eliot, de Leavis, d’Addison, de Jakobson, L’Objet de la critique littéraire examine la manière dont les différentes pratiques critiques conçoivent les concepts fondamentaux dont elles font usage, et grâce auxquels elles saisissent leur objet : ceux d’« œuvre littéraire », de « description formelle », d’« évaluation critique ». Chaque fois, Richard Shusterman les relie à des présupposés, des orientations, des positions philosophiques déclarées qui les sous-tendent. En cela, ce livre constitue une double contribution encore inédite : d’une part, il introduit en France un premier travail d’ampleur concernant la logique des notions littéraires, d’autre part, il inaugure un genre critique encore méconnu, qu’on pourrait appeler « poétique analytique ».

Richard Shusterman, philosophe, est professeur à Florida Atlantic University (Boca Raton)

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .