Ruwen Ogien et Christine Tappolet : Les concepts de l’éthique, faut-il être conséquentialiste ?

Qu’est ce qui justifie des normes comme « Tu ne tueras point » ou « Nul ne peut être soumis à la torture » ?
C’est autour de cette question fondamentale que se sont constituées les trois grandes théories morales : l’éthique des vertus (inspirée d’Aristote), l’éthique des devoirs (mise en forme par Kant) et l’éthique des conséquences (matrice de l’utilitarisme). Qu’est-ce qui distingue ces trois approches ? Y a-t-il des raisons décisives d’en préférer une ?
Dans ce livre, Ruwen Ogien et Christine Tappolet montrent que, pour trancher ce débat, il faut clarifier les deux concepts-clés de l’éthique et analyser leurs relations : les normes (qui posent des obligations, des interdictions, des permissions) et les valeurs (qui disent ce qui est bien ou désirable).
Ils proposent une hypothèse simple, mais iconoclaste : si pour justifier les normes, il faut nécessairement faire appel à des valeurs, c’est que, contre Kant et Aristote, il faut être conséquentialiste.

Ruwen Ogien est directeur de recherches au CNRS. Il s’occupe principalement de philosophie morale et de philosophie des sciences sociales.
Christine Tappolet est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éthique et méta-éthique et professeur titulaire au Département de philosophie de l’Université de Montréal.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .