Sigmund Freud : Propos d’actualité sur la guerre et sur la mort

Traduction (Allemand) : Éric Blondel, Ole Hansen-Løve, Théo Leydenbach
Édition : Éric Blondel
Printemps 1915 : la Première Guerre mondiale a éclaté depuis moins d’un an, et déjà les valeurs qui faisaient l’orgueil de la civilisation européenne sont mises à mal. Contemporain des événements, Freud livre les réflexions que lui inspire ce conflit d’une violence sans précédent. C’est moins le psychanalyste que le témoin qui s’attache à penser les mécanismes à l’œuvre dans la guerre ; sans céder à l’angoisse ou au sensationnalisme, il examine le rapport de la société à la mort.
Deux ans après Totem et tabou, Freud interroge les fondements d’une civilisation qui, à l’orée du XXe siècle, a sombré dans la plus primitive des barbaries.

Dossier :
1. Au commencement était la guerre?
2. «Quelle connerie la guerre!»
3. Nécessité de la guerre
4. Comprendre et éviter la guerre.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , , .