Siméon Clotaire Mintourme : L’éthique comme philosophie première ou la défense de l’autre homme chez Emmanuel Levinas

Aucun homme, aucune pensée, ne peut prétendre avoir la perception totale de la réalité. La perception de la réalité, dans sa totalité, exige le point de vue des autres. Autrement dit, la pensée ne commence que lorsque je rencontre l’autre homme. La pensée est écoute et réponse à la parole de l’autre ; elle est dialogue. Et c’est ce dialogue qui permet de parvenir à l’indispensable conciliation de la vérité avec la justice et de la politique avec l’éthique.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .