Stéphane Madelrieux : William James, l’attitude empiriste

Cet ouvrage propose une étude systématique de l’ensemble de l’œuvre de William James (1842-1910). Quels sont les grands axes de sa psychologie qui intègre ce que le XIXe siècle a produit de meilleur, depuis la nouvelle psychologie scientifique de Helmholtz et Wundt jusqu’à l’émergence de la psychologie clinique moderne de Janet et Freud ? Quelles sont les grandes positions de sa philosophie qui a l’ambition de créer une nouvelle pensée pour le XXe siècle en fédérant sous la bannière du pragmatisme les travaux de Peirce, de Dewey, de Mach ou de Bergson ? Comment expliquer enfin cette traversée intellectuelle qui l’a conduit peu à peu des sciences biologiques à la psychologie puis à la philosophie, tout en s’efforçant constamment de les concilier avec la religion ?

Après une première réception enthousiaste, on a longtemps boudé en France ce psychologue et philosophe de génie : trop naturaliste, trop empiriste, trop optimiste, trop américain! Avec cet ouvrage, le lecteur francophone dispose désormais d’un instrument de lecture sans équivalent pour se guider dans la redécouverte de cette œuvre foisonnante et passionnante.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .