Zygmunt Bauman : L’Ethique a-t-elle une chance dans un monde de consommateurs ?

” La vie de consommation ne consiste pas à acquérir et à posséder. Ni même à se débarrasser de ce qu’on a acquis avant-hier et dont on se vantait hier. Non, elle consiste avant tout à être en mouvement. La plus grande menace qui pèse sur une société qui fait de ” la satisfaction du consommateur ” sa motivation et son but, est précisément le consommateur satisfait. À n’en pas douter, le ” consommateur satisfait ” serait une catastrophe aussi grave pour lui-même que pour l’économie consumériste. Plus rien à désirer ? Plus rien à rechercher ? Relégué à ce que l’on possède ( et donc à ce que l’on est ) ? Une telle situation – brève, si tout se passe bien – ne pourrait être baptisée que d’un seul nom : ennui. ”
Disséquant les espoirs et les cauchemars qui hantent la vie pressée de l’homo consumens, Zygmunt Bauman redessine la place de l’éthique dans notre monde ” liquide “.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .