Anaïs Jomat, Jeanne-Marie Roux, Ghislain Casas et David Lemler (coord.) : Les limites du langage

Quel sens y a-t-il à parler des « limites du langage » dès lors qu’on reconnaît qu’il est impossible de circonscrire a priori ce qui peut être dit par un locuteur dans une langue donnée? L’expérience d’une impossibilité de parler ou de dire certaines choses est pourtant ordinaire. Mais c’est plus encore la possibilité de produire des énoncés dénués de sens, de croire dire quelque chose et de n’en rien faire, qui manifeste les contraintes grammaticales inhérentes à nos différents usages du langage.
Les articles de ce numéro s’inscrivent dans le sillage des analyses de Wittgenstein et explorent sous divers angles le vaste domaine de « ce qui ne peut être dit ».
À cet ensemble s’ajoute la traduction inédite d’un texte d’Elizabeth Anscombe intitulé « La question de l’idéalisme linguistique ».

 

Vrin – Cahiers Philosophiques, 158 (3/2019)
160 pages – 14 × 23 cm
ISBN 978-2-7116-6010-0 – novembre 2019
Posted in Brèves, Philosophie contemporaine.

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).