Bernard Barsotti : De la servitude volontaire. De la permanence du contr’un de La Boétie

De la révolte fiscale… à la philosophie.

La Boétie a dix-sept quand l’essoufflement d’un mouvement populaire avec lequel il sympathise l’amène à s’interroger sur les raisons de ce qui ressemble à un reniement de l’aspiration à la justice et à la liberté, pire, à une sorte de « servitude volontaire ». Armé d’encre et de philosophie, il tente d’éclairer le sens de cette attitude paradoxale, au cours d’une fulgurante enquête sur le comportement de la liberté humaine et le rapport complexe du peuple au pouvoir.
Bernard Barsotti propose une relecture originale du Discours de la Servitude volontaire, en mettant l’accent sur la force interrogeante du texte, plutôt que sur les réponses que les interprétations les plus variées ont pu y trouver. Ce qui compte, dans le Contr’Un, en plus de l’appel à la révolte politique et économique que les lectures marxistes et libertaires ont reconnu en lui, c’est l’invitation à questionner nos relations avec l’État et avec toutes les instances de domination qui « prennent soin » de nous.
Le Discours est un aiguillon pour la pensée : La Boétie nous pousse moins à identifier les raisons qui justifient la révolte des soumis et des opprimés, qu’à essayer de comprendre pourquoi, de manière récurrente, tant de révoltes avortent.

BIOGRAPHIES CONTRIBUTEURS

Bernard Barsotti

Bernard Barsotti enseigne la philosophie en classes préparatoires. Son travail porte principalement sur la phénoménologie de Husserl. Il a publié entre autres Motivation et intentionnalité. Sur un présupposé de la phénoménologie de Husserl, et La Représentation dans la philosophie contemporaine.

Posted in Brèves, Philosophie renaissante and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).