Carla di Martino : Ratio Particularis, Doctrines des sens internes d’Avicenne à Thomas d’Aquin

La doctrine des sens internes naît et se précise dans les textes principaux d’Ibn Sînâ et d’Ibn Rushd. C’est aussi là qu’elle s’impose comme une partie intégrante de la psychologie aristotélicienne, qu’elle enrichit de plusieurs nuances nouvelles. En effet, si la perception des animaux se différencie de celle, plus profonde, des humains, il existe néanmoins dans toute âme sensible une capacité discursive, une ratio particularis, élémentaire chez les animaux et plus élaborée chez les humains, qui ouvre sur la pensée. C’est ce nouvel aristotélisme que s’approprient Albert le Grand et Thomas d’Aquin. Dans leur propre théorie de l’âme, où la science psychologique arabe « moderne » vient épouser la psychologie classique augustinienne, une nouvelle vision anthropologique voit alors le jour – vision dans laquelle l’expérience terrestre humaine est rapportée à sa dimension théologique et sotériologique.

Carla Di Martino, ancienne élève de la Scuola Normale de Pise et Docteur en Philosophie est spécialiste de philosophie médiévale et arabe (« Centre d’histoire des sciences et de philosophies arabes et médiévales » de Villejuif, « Centre De Wulf-Mansion » de Louvain, IFEAD de Damas). Elle travaille actuellement dans l’équipe STL de Lille et est chargée de cours à l’Université de Lille 3

Posted in Philosophie médiévale and tagged , .